dimanche 19 avril 2009

Opération Bodenplatte


Hawker Tempest


Hawker Typhoon


Messerschmidt Bf 109

sont les photos qui ont inspiré le diorama

Au départ, je voulais créer une scène représentant un décollage sur alerte sur un aérodrome français occupé par des Anglais. Je voulais mettre en scène trois Hawker : un Typhoon et deux Tempest, dont un aurait déjà décollé. malheureusement, je me suis vite aperçu (dès le premier positionnement à blanc du troisième avion que la scène était impossible,

en effet il aurait fallu que je prenne comme support une planche de deux mètres de long (tout en ne respectant pas l'échelle ), mon avion avait l'air de décoller sur quelques mètres, c'était irréaliste et totalement affreux. (au début, j'avais décidé d'appeler ce diorama "Scramble")
Il fallait donc trouver autre chose, me retrouvant tout de même avec trois avions montés sur les bras. Je décidais de rester sur la dimension initiale du diorama soit 60cm par 30cm, ce qui, proportionnellement à ma petite pièce est énorme... La lecture d'une revue sur la guerre aérienne de la seconde guerre mondiale me donna l'idée de figer dans le temps un épisode du dernier sursaut de la Luftwaffe qui eut lieu en automne 1944, engagea presque toutes les réserves d'aviation Allemande dans une opération qui ne donna (heureusement pour nous) pas les résultats escomptés ; l'opération Bodenplatte!

Montage et peinture du Me Bf109K


Je sacrifiais donc le Tempest en vol( il n'est pas perdu, rassurez-vous), et décidais de la construction d'un Messerschmidt Bf 109 K qui ferait figure d'attaquant...

La boîte ne prévoyait pas de pilote ce qui était génant pour un avion figuré en vol. Il a donc fallu adapter une figurine au poste de pilotage existant et pour se faire, l'amputer de ses deux jambes :

Le pilote allemand


L'avion devait donner l'impression de voler, il fallut donc, comme pour le fieseler Storch, remplacer les pales d'h"lice initiales par un disque de plastique dont, cette fois-ci, j'enlevais quelques tronçons :


Le Me Bf109K en vol


Il fallait que l'avion allemand attaque l'aérodrome par surprise, et qu'il mitraille l'aérodrome.j'ai taillé la flamme du canon de l'axe d'hélice dans un morceau de grappe transparente :


Flamme taillée... Mise en place, collage et peinture avant raccourcissement


LE DÉCOR (partie champêtre):
Pour que l'avion tienne en l'air le plus discrètement possible, je décidais de le placer au dessus d'une forêt. Il fallait donc que je fabrique des arbres, ceux du commerce étant trop chers, j'optais pour une fabrication maison à base de fils électriques dénudés et torsadés :



Premier arbre en fils électriques Le même recouvert de son enduit de lissage



Les arbres sont teintés au bondex et leurs racines sont agrafées sur la base du diorama :

Feuillage(Feuilles d'infusions et mousse) Préparation du sous-bois





Mise en place des reliefs et essai à blanc de l'ambulance...

L'avion posé (à blanc) sur son support


Mise en place de l'herbe et
marquage des traces de roues sur la piste et sur le chemin... Installation du sous bois...

A ce stade, je décidais d'installer des bouleaux faits en poils de balais peints :


Installation des bouleaux

Peinture des bouleaux


Et pourquoi pas des champignons?


Fabrication des champignons Installation des champignons (haut 3mm Diam 2mm)

Le chapeau est fait d'une goutte de colle à bois sèche, peinte en rouge à points jaunes (anamytes tue-mouches), collé sur un morceau de poil de balai épaissi à la colle à bois et peint.





Un lapin devant son terrier :




Lors de l'installation du sous bois, j'ai, par inadvertance, créé une espèce de terrier. Il n'y avait plus qu'à mettre un lapin devant!
Il est sculpté dans un grain de blé puis peint. cela ne se voit peut être pas bien sur la photo, mais je vous assure que tout y est : tête, oreilles couchées sur le dos, yeux et pattes (j'ai ignoré la queue de l'animal, faut quand même pas exagérer).





LE DÉCOR (partie guerrière):


Construction du PC de campagne installé dans une vieille maison

La découpe dans le carton Montage et aménagement de l'intérieur

Il fallait installer une sirène d'alarme sur le site, je l'ai construite en bois, carton, polystyrène et poils de balai.



Mise en place de la maison terminée avec la sirène derrière.(toit et gouttière en carton, parquet en boîte de camembert teinté avec un jus humbrol marron et white spirit)



Puisque l'avion attaque, il faut impérativement mettre des impacts de balles sur le sol :






Les impacts sont réalisés avec des petits morceaux de filtre d'aquarium mis en mèche à une extrémité et collés dans des petits trous pratiqués dans le support...






LE DÉCOR (les figurines):
Jusqu'ici je ne me suis occupé que du décor...

mais pour rendre la chose un peu plus vivante, il est nécessaire d'y mettre des figurines...
Elles sont, bien entendu au 1/72ème, ce qui fait une hauteur moyenne de 2,5 cm
La première qui fut peinte est le pilote courant vers son appareil :


La couleur de base est celle du socle. Il sera enlevé plus tard pour positionner le personnage sur l'herbe. Toutes les figurines de ce diorama sont sur un socle au départ...

Le Squadron Leader L'auxiliaire féminine

Le Squadron Leader a été modifié, je lui ai tourné
et relevé la tête pour qu'il regarde vers l'attaquant.




Le cadavre est un pilote initialement sur une civière
que j'ai enlevée. Le mécano qui tombe sous les impacts
est un parachutiste transformé après sculpture d'un
calot dans le casque initial et ablation de l'équipement.


Un mécano enlève les cales de roues (J'ai substitué


des fils de lin aux morceaux de plastiques, le pilote
d'un court vers son appareil, suivi d'un autre mécano...


Un armurier porte une rocket à charger sous le
Typhoon, autour du Tempest, c'est la course...


Le Typhoon n'est pas prêt, non débâché, il attend un
complément de munitions (fig de gauche)
Un autre est caché sous l'aile...


Des réductions d'affiches d'époque permettent de redonner un peu de l'ambiance générale... Bien entendu, les FFI sont venus peindre leur slogan...












La libération est en marche, un appel du général De Gaulle
affiché devant la maison le confirme...









Plusieurs semaines ont été nécessaires à la réalisation de ce diorama, mais j'ai pu concrétiser l'idée que je me suis faite de l'Opération Bodenplate




Alors que tout était calme sur ce petit terrain de France occupé par la R.A.F
Voilà que l'ennemi, dans un dernier sursaut tente une attaque...
Et la Luftwaffe, dans un ultime vol offensif, sème la mort!

"Opération Bodenplatte"

Qu'en pensez-vous?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire