dimanche 9 mars 2014

Mitsubishi A6-M5 Modèle 52, le chasseur...



les photos qui m'ont inspiré :








La Maquette :


C'est une maquette de la marque Hasegawa, une très belle maquette à l'échelle 1/48ème.
Les maquettes japonaises sont généralement d'un prix assez élevé, surtout à cette échelle, mais vous avez un produit splendide.

Le Montage :

      Je vous le disais plus haut, beaucoup de détails dans cette maquette. le tableau de bord, ici peint, présente des gravures parfaites.

      Dans ce type de maquette, je préfère installer une figurine. Celle-ci est en résine mais il en existe d'autres, en plastique de différentes qualités.









       Il est nécessaire d'apporter le plus grand soin à la peinture de la figurine. La peinture du visage demande une technique certaine et je ne conseille pas aux débutants de s'y lancer seuls. les peintures utilisées ici sont de la marque Prince August, ce sont des acryliques.
       Je reviendrais plus en détail sur les figurines dans une autre rubrique qui leur sera entièrement consacrée.






Le principe de montage d'un avion est toujours le même. Une fois le poste de pilotage monté et peint, on l'insère entre les deux parties de la cellule que l'on assemble et qui sera collée à son tour, entre les ailes préalablement montées.
    Un masticage des jointures d'ailes sera cependant nécessaire. On procède en collant de la bande cache de chaque côté de la partie à reboucher puis on dépose le mastic que l'on étale avec une spatule (taillée dans un pic à brochette par exemple). Une fois le mastic sec, on le poncera par dessus les bandes cache...

Puis on les enlève et on termine le ponçage au stylo ponceur (une tige de fibre de verre placée dans un critérium).












      Le montage ailes-cellule terminé, il faut passer le "jus" habituel dans les gravures (humbrol mat noir, n°33 + essence à briquet, faire un jus assez liquide). En plaçant l'avion les ailes verticales, il suffit de poser le pinceau au bord d'une gravure pour que le liquide courre tout le long. Emplis ainsi toutes les gravures, laisser sécher puis essuyer les taches que vous n'aurez pas manqué de faire avec un morceau de mouchoir en papier très légèrement imbibé d'essence à briquet.
   On passe ensuite à la peinture...




J'ai choisi  de  peindre les extrados en vert, préférant garder la livrée grise pour un autre zéro type 21 que je vous présenterai plus tard.. ici, la maquette dans la cabine de peinture.











 les intrados recevront le gris Humbrol n° 147.
   Bien entendu, il est indispensable de laisser sécher la peinture des extrados pendant 24 heures avant de poser les caches dessus afin de pouvoir peindre les intrados sans déborder sue le vert, la pression de l'aérographe ne pardonne pas l'erreur de masquage. Prenez donc tout votre temps et apportez le plus grand soin à votre masquage avant peinture.






Puisque nous sommes dans les séquences masquage et pendant que la cellule sèche dans sa cabine, je procède au masquage des verrières. Ici prenez encore plus de temps, ce masquage ci relève de la dentelle. Il faut beaucoup de patience et de calme car il s'agit de délimiter les montants métalliques qui vont recevoir la peinture, ils faut donc que ces montants aient tous la même épaisseur et soient parfaitement réalisés. Je vous conseille de vous aider des gravures en relief réalisés sur les verrières, mais, même avec leur aide, rassurez-vous ce ne sera pas facile. C'est pourtant capital pour le résultat final, des montants de verrière trop épais, difformes ou non rectilignes gâcheraient irrémédiablement une maquette, ce serait dommage. J'insiste donc : soyez intransigeant pour la pose des caches sur  vos verrières. Si ce n'est pas parfait : recommencez! Il faut en outre  que les bandes collent parfaitement afin que la peinture ne puisse se glisser dessous. ce serait catastrophique. Pour vous donner un ordre d'idée, je suis assez expérimenté dans ce type de masquage et, pour la verrière que vous voyez sur la photo, il me faut à peu près quatre heures pour réaliser un masquage complet des trois parties, la plus complexe étant le parebrise..

   Une fois les bandes cache posées, il n'y a plus qu'à sortir le pinceau pour peindre les montants de la même couleur que les extrados.

ATTENTION, n'essayez  pas de peindre ces montants sans caches à main levée, l'effet serait désastreux, alors, "même pas en rêve".









Peindre ensuite les bandes jaunes sur les bords d'attaque des ailes. Ici aussi, un masquage de délimitation s'impose, de plus il faut qu'il soit parfaitement identique et symétrique. l'utilisation d'un réglet pour mesurer les bandes sera nécessaire à moins d'utiliser les repères du tapis à découper, très pratique en l'occurrence.




Les échappements peints et montés sont installés à leur place. les sorties d'échappement seront peintes en trompe l'œil avec un peu de noir mat.





Personnellement je peins toujours mes capots moteurs  au pinceau avec de la peinture diluée.(Ici humbrol noir mat)









A SUIVRE...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire